Itinéraires de montagne

Les sentiers de Mutriku

L'orographie abrupte de Guipúzcoa permet de réaliser des itinéraires d'une grande beauté et Mutriku en est un bon exemple, car c'est dans cette zone que s'unissent mer et montagne. 

GR-121 Talaia bidea (Chemin de l'Atalaya):

Il s'agit d'un grand parcours (GR) qui s'étend de Fontarrabie à Saturrarán et qui traverse les lieux où, à l'époque, se trouvaient les miradors auxquels se rendaient les marins pour surveiller les baleines. D'où le nom de cette route. Cette route, qui se réalise en regardant la mer, comprend des zones d'intérêt spécial comme le ZEC Jaizkibel-Ulia, le Biotope Iñurritza, le ZEC Garate-Santa Bárbara et le Géoparc de la Côte basque, ainsi que de nombreuses plages, criques, forts, villages et quartiers. En définitive, elle offre une chance unique de connaître la nature et la culture de Guipúzcoa.


À Mutriku, il est possible de réaliser deux étapes de cette route :

L'étape GR-121 07 Deba-Mutriku,  Deba-Mutriku:


Une promenade de 4 km d'une durée d'1h30 environ. Télécharger le tour

C'est dans le village de Deba que se trouve l'embouchure du fleuve du même nom, l'un des plus importants de Guipúzcoa. Après avoir franchi le vieux pont, en pierre, c'est à son dernier méandre que démarre le chemin vers Mutriku. En haut de la colline se trouve le mirador utilisé anciennement par les marins de la ville pour surveiller le passage des baleines. D'ici, on peut observer toute la côte guipuzcoane et même apercevoir, par beau temps, la côte de Bayonne.

Durant le trajet, le visiteur passe devant la Yeguada Olmedo Uranga et le restaurant San Juan. Mutriku est l'objectif de cette étape. Une fois là-bas, il faut absolument visiter le centre historique de la ville, pour connaître l'histoire de ses marins les plus connus et de ses légendes.


Étape GR-121 08,  Mutriku-Saturraran:


Une promenade de 4,45 km, d'une durée de 1h45 environ. Télécharger le tour

Dans cette étape, la voie traverse les Sept Plages d'en haut, avec une vue unique sur la mer. Sur le chemin, le visiteur passera devant les campings de Santa Elena et de Galdona. L'étape se termine à la jolie plage de Saturrarán et son relief unique. Pour le marcheur qui souhaiterait allonger un peu plus la promenade peut se rendre à Ondarroa, qui se trouve juste à côté, en parcourant une petite promenade qui relie la plage à la ville biscayenne.

Le PR-47- Olatzeko Geo-ibilbidea (Le Géo-Parcours d'Olatz) :

Un trajet de 6,5 km d'une durée de 2h30 environ.

Il s'agit d'un trajet facile, qui traverse une zone géologique très particulière, connue sous le nom de « polje » (une espèce de vallée formée par l'érosion du calcaire) et qui fait partie du Géoparc de la Côte basque. L'un des éléments les plus caractéristiques de cette zone est sa rivière, laquelle disparaît entre les grottes calcaires de la zone. C'est également par cette route, qui démarre et se termine à l'ermitage de San Isidro, que le marcheur aura la possibilité d'observer les spécificités géologiques et ethnographiques de la zone (carrières, grottes, stèles et ensembles mythologiques) grâce aux panneaux d'information qui se trouvent tout au long du parcours.

GR- 121 Bizkar Ibilbidea (Route Bizkar)- Mutriku-Eibar:

Il s'agit d'un trajet de 21,5 km, d'une durée de 8h30 environ.


On le connaît comme un grand trajet (GT) qui va de Mutriku à Aránzazu en parcourant la frontière entre la Biscaye et Guipúzcoa, et en reliant la mer Cantabrique au parc naturel d'Aizkorri-Arazko. Tout au long de ce parcours se croisent le ZEC d'Arno et les zones industrielles du Haut Deba, avec une longue histoire industrielle, où l'on peut voir des restes d'anciennes salines, l'industrie de l'acier ou les hauts fourneaux.